Nuit des conservatoires

Vendredi 28 janvier 2022

Petits et grands sont invités à (re)découvrir la musique et la danse lors de la Nuits des conservatoires. Accompagnés d’instruments plus ou moins connus, les élèves se produisent en mini-concerts et ravissent les yeux et les oreilles de tous.

Vendredi 28 janvier 2022
CRC des ADJ
Tout public
Entrée gratuite, libre d’accès

Comme tous les 2 ans, les orchestres des conservatoires regroupent les élèves de toutes générations et les professeurs des conservatoires  à Rayonnement Communal, Intercommunal  et Ecole de Musique de Montceau les Mines, Le Creusot, Autun, Louhans Buxy et Verdun sur le Doubs.

Les 2 orchestres d’environ 50 musiciens chacun sont dirigés par Pascal Kokot pour les 1er Cycle et Vincent Dumangin pour les 2ème-3ème cycle.

Cela fait bientôt 20 ans que les professeurs cordes  de ces écoles s’implique pour le développement de la pratique d’ensemble à travers différents projets, thèmes.

Maintenant… voici leurs anniversaires. Olivier Boreau  compose une pièce pour cet évènement.

Encadrement Pédagogique :

Annie Palud, Marcelle Coron, Nelly Lousteau, Yves Marillet, Lorraine Brosse, Marie-Bénédicte Rolland et Claire Vincent

Nuit de la lecture

Réinventer le monde, rêver d’aventures, s’évader, voyager, découvrir d’autres horizons tout en restant immobile… Grâce à la lecture, tout devient possible ! La Nuit de la lecture a été créée en 2017 par le ministère de la Culture pour célébrer le plaisir de lire et démocratiser l’accès à la lecture. Pour en savoir plus : https://nuitdelalecture.culture.gouv.fr/

Vendredi 21 janvier
Médiathèque des ADJ
Libre d’accès
Tout public

Exposition Mélanie Dibetta (Miia Illustratrice) – Get Well

Mélanie Dibetta, dite Miia, signe sa première exposition personnelle, «GET WELL» (Se rétablir). Passionnée par le dessin depuis toute petite, cette Bourguignonne avait l’habitude de réécrire des histoires et de les illustrer à sa façon.

À l’âge de 15 ans, elle décide de quitter le nid familial pour suivre une formation de 3 ans afin d’étudier l’histoire de l’art et la pratique du dessin. Illustratrice freelance depuis 7 ans, elle s’attache à représenter des moments de vies, personnages ou motifs qui l’ont particulièrement marquée. L’artiste nous invite à voyager dans nos différentes émotions, à travers une série d’œuvres réalisées à l’acrylique sur châssis toilé.

DESSIN

Du 28 janvier au 19 février
Vernissage vendredi 28 janvier à 18h30
Galerie du bar de l’Embarcadère

Libre d’accès


Jérémy Ferrari – Ansthésie générale

Jérémy Ferrari est enfin de retour sur scène !

Après la religion et la guerre, Jérémy Ferrari s’attaque à la santé ! Une nouvelle thématique explosive pour l’humoriste au succès retentissant : 300 000 spectateurs en salle, DVD de platine, spectacle de l’année et record de ventes en 2017, tournée à guichets fermés en France, en Suisse, en Belgique, au Québec et aux USA.

Son humour noir, grinçant, cynique mais si tordant nous avait manqué !
Son nouveau spectacle est un one-man-show personnel, émouvant et surtout très drôle. Du grand Ferrari.

HUMOUR

Samedi 29 janvier
20h30
Durée : 1h30
Salle de spectacle de l’Embarcadère
Tarif unique : 30 €

Ouverture de la billetterie le 14 décembre


Humour champêtre & Poésie de jardin… – avec Catherine Salviat et Aladin Reibel

La Nature vue et lue sur tous les tons et sous toutes ses formes. Avec subtilité et passion, les deux comédiens se donnent le change en puisant dans les oeuvres célèbres, intimistes, sérieuses, comiques, françaises et étrangères au travers des écrits de Rimbaud, Duneton, Apollinaire, Durell, Saint-Exupéry, Nerval, Musset, Frain, Rilke et bien d’autres…

Le spectacle Humour champêtre et Poésie de jardin… est à savourer en dégustant les vins des vignerons associés à cet événement.

THÉÂTRE ET DÉGUSTATION

Samedi 22 janvier
20h30
Durée : 1h00
Auditorium J Maillot – ADJ
Tarif : 12/8 €

Ouverture de la billetterie le 14 décembre


Avec Pierre Bernon d’Ambrosio (Guitare), Jérémy Bourges (Piano) et Benoit Marot (Contrebasse)


Exposition Michel Dufour – L’esprit des lieux

Vous connaissez sans doute la peinture à l’huile de Michel DUFOUR que le CAR a exposé en 2003 – un paysagisme abstrait devenant de plus en plus lyrique. Mais quand le peintre sort de son atelier pour voyager, il se consacre à des œuvres sur papier. Depuis 20 ans, chaque voyage donne naissance à une douzaine de gouaches – technique de peinture à l’eau qui, rapide dans son exécution, livre  plus la sensibilité du peintre et rend son geste plus fluide et plus fort. C’est donc une exposition originale entièrement consacrée à ses œuvres sur papier, ses carnets de voyages, un périple  émotionnel à la recherche de l’esprit des lieux.

«  C’est toujours la contemplation des visages du monde qui déclenche en lui l’irrépressible besoin de les fixer sur le papier, selon bien entendu sa vision à lui. Point de fleurs, peu d’êtres humains : seulement le corps à corps du peintre avec les beautés et les violences des paysages – ces visages du monde – dans une interrogation fascinée …
L’émotion esthétique quelle qu’elle soit déclenche chez Michel DUFOUR un tumulte coloré, un brassage d’impressions de toute sorte dont il retient surtout avec ivresse, les tracés essentiels : c’est proprement l’essence de chaque lieu, de chaque vision que ses gouaches traduisent. »   Lucette Desvignes, écrivain

PEINTURE

Du 15 janvier au 12 mars
Vernissage le samedi 15 janvier à 18h30
Galerie de l’Embarcadère

Libre d’accès


David Delabrosse – (Toujours) deux

Entre fiction et récit autobiographique, (Toujours) deux est un concert mêlant chansons, vidéos, et apartés avec le public. Ce récit musical aborde le thème de la dualité et de la réminiscence à travers notamment la relation d’enfance entre deux frères et celle d’un couple séparé. Dans une scénographie mouvante faite de cartons, qui servent de support aux projections vidéos, l’image est son, l’image «raconte» et le virtuel devient parfois réel.

Les cartons, comme des valises de souvenirs, comme des écrans, sur lesquels sont projetées des images-mémoire ou des invités numériques, deviennent au gré des chansons, un banc, une banquette, un escalier ou encore une tribune. Ces trouvailles poétiques et technologiques accompagnent le chanteur, seul en scène, mais … (toujours) deux.

«L’écriture fine et subtile de David Delabrosse fait mouche très vite pour faire entrer l’auditeur dans son univers». Francofans

« David Delabrosse joue avec les sens, au propre comme au figuré, au cœur d’une mise en scène astucieuse et originale qui nous invite à plonger très volontiers dans cette douce et intime parenthèse. Un spectacle généreux et juste avec de belles surprises.. Ne résistez pas à ce voyage aussi bien visuel que sonore ! » Billetreduc

CHANSON FRANCAISE

Samedi 15 janvier
20h30
Durée : 1h10
Auditorium Jean Maillot – Les Ateliers du Jour
Tarif : 12/8€

Ouverture de la billetterie le 1er décembre


Chant, accompagnement musical : David Delabrosse
Arrangements musicaux: Samuel Chapelain
Invités numériques : Fannytastic, Sylvain et Marin Delabrosse
Création vidéo : Stéphane Pougnand
Création lumière : Sébastien Thomas
Regard extérieur : Nicolas Bonneau
Photos: Laurent Guizard

Une création en coproduction avec  Couesnon Marches de Bretagne, Le Grand Logis à Bruz, Le C.P.P.C à Saint-Jacques-de-la-Lande, Centre Culturel de Liffré, Au Bout du Plongeoir à Thorigné-Fouillard, Rennes Métropole.


Richard Berry – Plaidoiries

«Plaider, c’est partir au combat», dit le chroniqueur judiciaire Matthieu Aron qui a reconstitué quelques unes des plus retentissantes plaidoiries des cinquante dernières années : Véronique Courjault, Maurice Papon, Christian Ranucci, entre autres.  Dans le décorum de la salle d’audience, la plaidoirie ressemble étrangement à un spectacle. Le moment venu, il n’y a plus que les paroles de l’avocat, ses mots, son éloquence, sa gestuelle et même ses instants de silence. La plaidoirie demeure toujours un moment d’humanité, et lorsque l’enjeu du procès s’y prête, elle acquiert un rôle social et politique au sens noble du terme.


Richard Berry a choisi d’enfiler la robe pour rejouer quelques grands moments de justice et porter haut la puissance du verbe et des mots, et il nous prouve à quel point l’art de la rhétorique peut faire pencher la balance de la justice et à quel point l’exercice de la plaidoirie ressemble à celui du théâtre…

THEATRE

Mercredi 12 janvier
20h30
Durée : 1h30
Salle de spectacle de l’Embarcadère
Tarif : 25/22€

Ouverture de la billetterie le 1er décembre


D’après Les grandes plaidoiries des ténors du barreau de Matthieu Aron
Mise en scène Eric Théobald
Avec Richard Berry
Scénographie Johan Chabal et Julie Noyat
Lumières Johan Chabal
Musique Sébastien Galiana
Vidéos Mathias Delfau